L’AVB n’avance pas masqué, un point sur le club

L’AVB n’avance pas masqué

En Élite, les Avignonnais ne se cachent pas. Ils visent un retour en Ligue B. Comme la saison dernière avant que la Covid-19 ne gèle les compétitions.

Opération Ligue B pour les Avignonnais de José Amet. Le DL /René BLUM

Mi-mars quand l’heure du confinement a été décrétée, les hommes de José Amet étaient dans les clous. Ils venaient de débuter victorieusement les play-offs. La route pour l’étage supérieur s’ouvrait. Le virus l’a refermée. Les Avignonnais repartent donc en conquête.

Le recrutement

Le plus gros du chantier, à l’intersaison, a eu lieu en réception. Secteur qu’il fallait muscler. Et en enrôlant le très expérimenté brésilien William Bersani, le solide Ukrainien Dmytro Fedorenko et le jeune prometteur Louis Pineau au poste de libero, l’ossature a gagné en qualité. « Bersani, on ne le présente plus, Fedorenko, entre ce qu’il nous a montré malgré son arrivée tardive et les échos que l’on a eus tant humainement que sportivement, on est assuré et le jeune Pineau nous a confirmé qu’il était très efficace, mobile avec une bonne lecture du jeu », analyse en chœur José Amet, le coach de l’AVB, et Thierry Minssen, le président. Quant au central Sem Dolegombai, c’est un retour au club, « on connaît donc ».

La préparation

Elle n’a pas varié. Comme les autres saisons, Jean-Claude Amoureux, le préparateur physique, a relancé les organismes au régime sec pendant un temps inhabituel. En tout cas, les sorties amicales ont agréablement surpris le staff. Notamment sur le niveau de jeu affiché lors du Trophée Mistral contre des cylindrées de Ligue A. Le week-end dernier, à Arles, lors de l’Open de Camargue que les Vauclusiens ont une nouvelle fois remporté, les productions étaient moins clinquantes. Mais les leçons enrichissantes. « Ces deux jours de tournoi nous servent d’avertissement. On a vu que l’on avait de la marge face à des équipes d’Élite mais qu’il ne fallait pas se laisser endormir », retient le technicien avignonnais.

L’objectif

Sur ce sujet, l’AVB n’avance pas masqué. La montée est clairement affichée. « On a construit une équipe pour accéder en Ligue B. Les joueurs sont là pour ça ! » confirme le président avignonnais. « On a largement les moyens d’aller au bout. On a l’étiquette de favori à nous de faire respecter ce statut. » Avec la nouvelle formule, les deux premiers de chaque poule montent à condition d’avoir déposé un dossier et d’être éligible. Ce qui est le cas d’Avignon.

Les adversaires

L’Open de Camargue a permis aux Vauclusiens de se faire une idée de ce qui les attend cette saison puisque Lyon, qu’ils ont joué en finale, Grenoble, en demi-finale, et Marseille étaient sur le parquet d’Arles. « Marseille est un ton en dessous mais Lyon et Grenoble, c’est pas mal », retient José Amet. Harnes devrait aussi jouer les premiers rôles. « Maintenant, c’est nous qui détenons la clé. Si on ne fait pas les efforts suffisants cela tournera en faveur de nos adversaires. À l’inverse si on joue à notre niveau, on ne devrait pas être inquiété. » « Si on se réfère aux équipes sur le papier, la finale devrait être Avignon – Rennes », prédit le président de l’AVB. Réponse le 24 avril.

LA POULE

Caudry, Conflans-Andresy-Jouy, Harnes, Cesson/Saint-Brieuc, Charenton, Grenoble, Marseille, Beauvais, PUC, ASUL Lyon.

L’EFFECTIF 2020-21

➤ Ricardo Martinez (passeur, 34 ans)

➤ Talia Maoni (pointu, 28 ans)

➤ William Bersani (récep-att, ex Martigues, 36 ans)

➤ Charly Raux (récep-att, 28 ans)

➤ Dmytro Fedorenko (récep-att, ex Slavia Svidnik Slovaquie, ukrainien, 29 ans)

➤ Mathis Courdavault (passeur, ex Sète, 20 ans)

➤ Vianney Vandooren (central, 25 ans)

➤ Sem Dolegombai (central, ex Émirats Arabes Unis, 30 ans)

➤ Anis El Maknasy (central, 19 ans)

➤ Louis Pineau (libero, ex Toulouse, 20 ans)

Leave a Reply